Manti (cuisine orientale)

Manti (cuisine orientale) : Les mantıs (singulier « manteu ») sont des pâtes ressemblant à de gros tortellinis, cousins des baozi chinois, des pelmenis russes et des khinkalis géorgiens.
Ils ont suivi les peuples turcophones tout au long de leurs très nombreuses migrations. Petits et séchés, ils convenaient bien au mode de vie nomade : une nourriture qui se conserve, se transporte facilement et se cuit rapidement.
Toujours conçus sur le principe du ravioli, les mantis varient selon les pays. En Turquie, ils sont souvent très petits, farcis de viande et servis avec yaourt, sauce pimentée et beurre.
En Arménie, ils sont laissés demis ouverts, sautés puis cuits dans un bouillon à la tomate et servis avec une sauce yaourt et ail.
En Asie centrale, ils ont la taille d’une petite clémentine, farcis avec un mélange de viande, d’oignon et de potiron, et servis avec du yaourt nature.
En Afghanistan, la sauce est un mélange de yaourt, d’huile d’olive, de menthe séchée, de coriandre et de jus de citron. Ils sont accompagnés de thé noir.
Les farces et les sauces d’accompagnement peuvent être extrêmement créatives.