Moutarde de Bénichon

Moutarde de Bénichon : Spécialité suisse, la moutarde de Bénichon est une pâte à tartiner à base de farine, de moutarde, vin blanc et vin cuit (appelée raisinée dans le canton de Vaud), de vinaigre et de miel. Ce produit n’a pas grand-chose à voir avec ce que l’on connaît habituellement sous le nom de moutarde. Bien qu’on y retrouve le piquant auquel on s’attend en dégustant une moutarde, le goût à la fois sucré et épicé que lui confèrent ses autres ingrédients en font une spécialité suisse tout à fait originale. De fait, il s’agit de l’un des produits les plus surprenants de la fête de la Bénichon, dans le canton de Fribourg. La plus ancienne mention de moutarde de Bénichon dont on a connaissance nous vient d’un feuilleton journalistique intitulé Idylle gruérienne, paru dans le Confédéré le 24.07.1852. Il s’agit d’ailleurs aussi de la plus ancienne mention connue du menu de Bénichon tel qu’il est servi à l’heure actuelle. Aucune recette n’est malheureusement donnée mais sous le chapitre « La Bénichon au village », on peut lire ceci : « […] et cette moutarde!… excellente ma foi ! ni trop forte, ni trop douce ; et épaisse, comme je l’aime », ce qui laisse supposer qu’il s’agit bien d’un produit semblable à celui que nous connaissons actuellement.

La moutarde de Bénichon est produite dans toute la partie romande du canton de Fribourg ainsi que dans certaines parties du district de la Singine qui sont proches de cette dernière. Elle est à ce point liée à la cuchaule que la production artisanale est généralement le fait des boulangers-pâtissiers-confiseurs. La production ménagère est également assez répandue. Certaines boulangeries en fabriquent toute l’année, d’autres seulement en période de Bénichon. Dans les lieux touristiques, on la trouve durant toute l’année. Certaines grandes surfaces en commercialisent également mais uniquement en période de Bénichon. La moutarde de Bénichon se consomme généralement tartinée sur une tranche de cuchaule beurrée. Cette combinaison constitue d’ailleurs l’entrée du menu de Bénichon. A l’origine, elle servait à faire patienter les convives en attendant que tous soient présents. On peut également la déguster hors Bénichon, mais le lien avec la cuchaule reste très marqué. On la consommera alors en fin de semaine, généralement le dimanche, au petit déjeuner. La moutarde de Bénichon se consomme dans la même zone où elle est produite, c’est-à-dire dans la partie romande du canton de Fribourg et les parties attenantes du district de la Singine.