Noix de veau – noix pâtissière et sous-noix (boucherie)

Noix de veau, noix pâtissière et sous-noix (boucherie) : La noix de veau, la noix pâtissière et la sous-noix forment l’ensemble des muscles de la face interne du cuisseau de veau, équivalent du tende-de-tranche de la cuisse de bœuf. Prises dans le membre postérieur du veau, les noix sont les trois muscles du haut de la cuisse, ou cuisseau, de l’animal.
– La noix est le muscle interne de la cuisse : il est très tendre et le grain de sa chair est très fin. La noix de veau offre de belles tranches et des escalopes à poêler. La noix pâtissière, située sur le devant de la cuisse, est un morceau très tendre également mais ses escalopes sont plus petites que celles prises dans la noix.
– La noix pâtissière fut longtemps réservée aux… pâtissiers qui la pilaient et en faisaient des quenelles pour leurs vol-au-vent et timbales. La noix pâtissière offre les meilleurs rôtis de veau.
– La sous-noix, muscle postérieur de la cuisse, possède un grain de chair un peu plus gros. Elle est aussi découpée en escalopes. Pour la rôtir ou la braiser, il est préférable de la faire barder.