Omelette-surprise

Omelette-surprise : L’omelette surprise est un entremets réalisé sur le principe de l’omelette norvégienne : biscuit imbibé, glace, puis meringage. Le socle est arrosé de liqueur, recouvert d’une pâte à bombe, d’une glace aux fruits ou d’un appareil à parfait – avec parfois fruits confits, violettes pralinées, etc. –, puis masqué de blancs d’œuf battus en neige et glacé au four. L’omelette surprise est entourée de fruits pochés, de cerises à l’eau-de-vie, etc.
On appelle également « omelette surprise » une omelette soufflée fourrée de glace, sans socle de biscuit.
En 1938, l’omelette surprise apparaît dans La Nausée du philosophe Jean-Paul Sartre (1905-1980) : « Mes mains tremblaient, le sang est monté à mon visage et, pour finir, mes lèvres aussi se sont mises à trembler. Tout ça, simplement parce que le poulet était froid. Moi aussi, d’ailleurs, j’étais froid et c’était le plus pénible : je veux dire que le fond était resté comme il est depuis trente-six heures, absolument froid, glacé. (…) Sans doute, j’aurais, pour un rien, roué de coups l’Autodidacte ou la serveuse en les accablant d’injures. Mais je ne serais pas entré tout entier dans le jeu. Ma rage se démenait à la surface et pendant un moment, j’eus l’impression pénible d’être un bloc de glace enveloppé de feu, une omelette-surprise ».