Pâté aux pommes de terre

Pâté aux pommes de terre : Le pâté aux pommes de terre, pâté de pomme de terre, ou pâté aux patates, ou encore gâteau de pommes de terre, est une spécialité du Centre de la France, du Berry, du Bourbonnais, d’Auvergne et de Sologne.
Elle est réalisée à partir de pâte briochée ou — plus récemment — feuilletée, de pommes de terre, d’ail ou d’échalotes, de persil, de poivre et d’un peu de crème fraîche.
Il s’agit d’une sorte de tourte, contenant des pommes de terre coupées en lamelles et de la crème fraîche épaisse.
Il peut se servir en entrée, en plat principal ou en accompagnement, mais se mange le plus souvent accompagné d’une salade verte.
Variantes pâté de pommes de terre :
– La tourte berrichonne, ou truffiat.
– Le pâté aux pommes de terre du Bourbonnais intègre de temps en temps de l’oignon et du persil.
– Le pâté de pommes de terre du Limousin est une préparation approchante, mais utilisant de l’ail et du persil. En Limousin, ce plat est appelé pastis de treflas, ou pastis de pompiras (treflas et pompiras, sont deux mots pour « pomme de terre », et pastis signifie « gâteau ») ; en Corrèze, il est parfois appelé pastis de barraud. Avant que les pommes de terre fussent introduites en France à la fin du XVIIe siècle, ce plat se préparait avec des restes de pâte à pain et de la crème fraîche.
– Le pâté aux truches, variante du Berry, est un feuilleté garni d’une écrasée de pommes de terre, de crème, d’oignon et de persil.
Accord du sommelier : Traditionnellement, il est conseillé d’accompagner cette entrée soit d’un vin blanc tel que le reuilly (AOC) ou d’un vin rouge comme le sancerre (AOC). Un saint-pourçain rouge peut aussi accompagner le pâté aux patates.