Pogne

Pogne : La pogne (ou pogne de Romans) est une brioche en pâte levée du Sud-Est de la France, en forme de couronne, faite à partir de farine, œufs et beurre et parfumée à l’eau de fleur d’oranger. C’est une spécialité de la ville de Romans-sur-Isère, dans la Drôme.
Histoire de la pogne : La pogne remonte au Moyen Âge (à la fin du XIVe siècle) : À l’origine cette spécialité n’était confectionnée que pour Pâques. La pogne de Romans est renommée, mais on la prépare aussi à Crest (en principe pour Pâques), à Die, à Valence, et dans certaines contrées du Lyonnais et de Franche-Comté. L’origine du mot pogne vient du patois : lorsque les femmes fabriquaient elles-mêmes leur pain, elles réservaient une « poignée » de pâte, qu’elles enrichissaient de beurre et d’œufs pour confectionner des pâtisseries. Les œufs, dont l’usage était prohibé en Dauphiné pendant le Carême devenaient le jour de Pâques le principal apprêt de la table. Le printemps étant alors la période de reprise de la ponte, les œufs devenaient moins rares à cette époque de l’année et de nombreuses pâtisseries pascales doivent le jour à cette disposition naturelle.En période pascale, les ménagères rajoutaient donc des œufs dans leur pâte à pain. Comme le pain, la pogne contient de l’eau, de la farine et du levain, auxquels on a rajouté des œufs, du beurre, du sucre et l’arôme : l’eau de fleur d’oranger. La pogne est parfois garni de fruits confits ou de pralines roses, servi tiède ou froid, souvent avec de la gelée de groseille.
Sa texture rappelle celle de la brioche et du Saint Genix de Savoie.