Poissons de roche et de fond de Méditerranée

Rouget-barbet de roche
Rouget-barbet de roche

Poissons de roche et de fond de Méditerranée : Les poissons de roche ou vivants en contact direct avec les fonds rocheux de la Méditerrranée ou coralligène (*) sont les suivants :
(*) Coralligène : Fond dur d’origine biogénique principalement produit par l’accumulation d’algues calcaires encroutantes vivant dans l’étage circalittoral.

– Poissons de roche
Chapon (Scorpaena scrofa)
Congre (Conger conger)
Grand syngnhate  (Syngnathus acus)
Murène (Muraena helena)
Rascasse (Scorpaena scrofa)
Rombou (Bothus podas)
Rouget-barbet de roche (Mullus surmuletus)

– Poissons de fonds
Blennie (Blenniida)
Gobie (Gobius)
Sarran (Serranus cabrilla « petite chèvre »)
Triptérygion (Tripterygion)

Les blennies, gobies et triptérygions sont des poissons de fond communs que l’on rencontre bien souvent posés. Entre eux, la distinction se fait par les nageoires dorsales, la blennie n’en possède qu’une, le gobie deux et le tryptérygion trois.

Emplois culinaires des poissons de roches ou poissons des fond : Les emplois culinaires de ces poissons de roche ou de fond sont assez limités, à part peut-être pour le rouget-barbet qui compte de nombreuses préparations et recettes de cuisine.
Les autres poissons, à la chair moins fournie et moins consistante, sont plutôt destinés aux soupes de poisson, à la célèbre bouillabaisse, et au fameux azminu corse, conférant à ces plats une saveur fraîchine.