Poule au pot

Poule au pot : La poule au pot est un plat appartenant à la tradition gastronomique française dont il existe une recette à la béarnaise.
Il consiste à accompagner une poule farcie de légumes (carottes, navets, poireaux, oignons piqués de clous de girofle) et de bœuf, et à porter le tout à ébullition, puis à laisser mijoter à la manière d’un pot-au-feu.
Historique de la poule au pot : La tradition veut que le roi Henri IV, soucieux du bien-être de ses moindres sujets, ait maintes fois répété : « Si Dieu me donne encore de la vie je ferai qu’il n’y aura point de laboureur en mon Royaume qui n’ait moyen d’avoir une poule dans son pot. ».
Certains prétendent que le roi adresse cette formule à son ministre, le duc de Sully, d’autres, tels que l’historien Jacques Bourgeat qui cite un texte de 1664 dans lequel Hardouin de Péréfixe, archevêque de Paris, relate une conversation entre Henri IV et le duc de Savoie, auquel le souverain aurait dit cette phrase.
La poule au pot a été maintes fois le sujet d’épigrammes lancées contre les successeurs du Béarnais.
Postérité de la poule au pot : À l’aube de la Révolution française, on chante : « Enfin la poule au pot va être mise. On peut du moins le présumer. Car, depuis deux cents ans qu’elle nous est promise. On n’a cessé de la plumer. » Louis XVIII innove, considérant qu’Henri IV aurait promis le gallinacé sur la table des Français tous les dimanches, selon l’autre formule prêtée à Henri IV : « Je veux que chaque laboureur de mon royaume puisse mettre la poule au pot le dimanche ».

Voir Poule.