Poutine (cuisine québécoise)

Poutine (cuisine québécoise) : La poutine désigne communément un mets d’origine québécoise traditionnellement constitué de pommes frites et de fromage en grains de cheddar frais que l’on recouvre d’une sauce brune type « barbecue », appelée sauce à poutine, faisant fondre en partie le fromage. La poutine trouve son origine dans le Québec rural des années 1950 et est depuis devenue populaire partout au Québec. Son origine exacte est très controversée. Cependant, plusieurs s’accordent pour dire qu’elle provient de la région des Bois-Francs, dans le Centre-du-Québec. Le fait qu’elle provienne de cette région est assez facile à comprendre : elle comportait alors un grand nombre de fromageries fabriquant du fromage cheddar en grains.
Plusieurs endroits précis se disputent l’origine de la poutine : L’histoire la plus répandue est qu’elle proviendrait d’un restaurant autrefois appelé Le Lutin qui rit à Warwick, près de Victoriaville. Selon la légende, un client aurait demandé au propriétaire du restaurant, des frites et du fromage en grains dans un sac de papier, comme on servait parfois les frites à l’époque, et le propriétaire aurait répondu « Ça va faire une maudite poutine », d’où le nom qui veut dire « mixture étrange ». La poutine est considérée meilleure lorsqu’elle contient du fromage en grains frais du jour. Ce mot existe en Acadie et en Louisiane, avec des significations similaires, il semble qu’il s’agisse d’une adaptation du mot anglais pudding. D’ailleurs, on retrouve ce mot dans le dictionnaire canadien-français d’Oscar Dunn, publié à la fin du XIXe siècle, avec la signification de « pudding ».

En Louisiane francophone, « poutine » est le mot utilisé pour signifier pouding.
Le mot est d’origine anglaise, où il est toujours utilisé pour signifier tout dessert qui suit un repas. La prétendue origine provençale poutingo, qui signifie « mauvais ragoût », est plus que douteuse, puisqu’il y a eu très peu d’immigrants provençaux au Québec ou en Amérique du Nord. Dans certaines régions de la Beauce (région du Canada) et dans Lotbinière, la poutine est surnommée mixte.