Tahini (cuisine orientale)

Tahini (cuisine orientale) : Le tahini (autres noms :  tahin, tahina, tahineh, téhina, tahiné) est une préparation orientale faite à partir de graines de sésame broyées, avec un peu d’eau, jusqu’à obtenir une pâte lisse et crémeuse.
Étymologie : Tahini est un emprunt à l’arabe طحينة /tˁaħiːnah/, ou plus précisément ṭaḥīnīa طحينية.
Le mot est un dérivé de la racine trilitère (*) طحن tˁ-ħ-n qui, en tant que verbe, signifie moudre. La même racine donne طحين /tˁaħiːn/ farine.
Il est appelé thina en arabe (le h est prononcé). Le mot grec ταχίνι (API [taçíni]) provient du turc tahin.
(*) Trilitère : qui est en trois langues.

Le tahini est très riche en calcium et en phosphore. Il a un goût de noisette et c’est un condiment très employé dans la cuisine orientale. C’est un condiment très employé dans la cuisine orientale. Il s’utilise dans le houmous, le baba ganousch, les brochettes, les sauces, le pain pita, le halva et les gâteaux et surtout avec les falafels.
Il se prépare aussi en trempette à dessert en le mélangeant avec de la mélasse, du pekmez (sirop turc)  ou du miel, ou même (à Montréal) du sirop d’érable ou (en Libye) du sirop de datte.
On peut le trouver dans les rayons des épiceries orientales ou parfois dans les magasins-bio. En Extrême-Orient, on utilise une pâte très proche, faite de sésame pur ou d’un mélange de sésame et de cacahuètes. Cette pâte est utilisée en Chine (sous le nom zhīma jiàng, pâte de sésame) dans différents plats, comme la fondue du Sichuan ou les regan mian (nouilles chaudes et sèches) du Hubei.

Achetez ici et au meilleur prix votre délicieuse tahini :