Tarte au papin (pâtisserie)

Tarte au papin (pâtisserie) : La tarte au papin, aussi appelée tarte au libouli, tarte à gros bords ou tarte porteloise, est une spécialité culinaire du Boulonnais (*), dans la région Hauts-de-France.
(*) Le Boulonnais est une région naturelle maritime et bocagère située sur le littoral de la Manche, dans le département du Pas-de-Calais. Il constitue l’arrière-pays de la ville de Boulogne-sur-Mer.

La recette de la tarte au papin a été inventée par Mémère Harlé à Wirwignes en 1919.
Origine des appellations : On peut appeler cette tarte de différentes façons :
– La tarte au papin : le papin est le nom du mélange qui se trouve dans la tarte. Le nom dérive du flamand « pap » qui signifie bouillie ;
– La tarte au libouli : « libouli » signifie lait bouilli dans le patois boulonnais ;
– La tarte porteloise, du nom du Portel, commune du boulonnais ;
La tarte à gros bords, car à l’origine, sans tourtière, il fallait faire de gros bords pour éviter que le lait ne s’échappe.
Composition : Le papin est un genre de flan aux œufs : composé entre autres de lait, d’œufs, de sucre, de farine et de vanille.
Le papin est placé sur un fond de pâte levée briochée. Des fines lanières de pâte sont traditionnellement déposées en croisillons sur le papin. Selon les goûts, on rajoute souvent des pruneaux dans le papin. La tarte au papin est cuite au feu de bois selon la tradition.