Tarte tropézienne

Tarte tropézienne : La tarte tropézienne est une spécialité pâtissière de Saint-Tropez (ville de villégiature réputée du sud de la France). C’est une pâtisserie inventée par un pâtissier polonais.
La tarte tropézienne est une grosse brioche fourrée d’une épaisse couche de crème Princesse (mélange onctueux de crème pâtissière et de crème fouettée), recouverte de sucre-semoule.
Histoire de la tarte tropézienne : Débarqué en Provence avec les américains en 1945, Alexandre Micka ouvre une boulangerie place de la Mairie à Saint-Tropez et vend à côté de ses pizzas, croissants et pâtisseries, un gâteau à la crème, issu d’une recette de sa Pologne natale. Tout proche de là, une équipe tourne un film : « Et Dieu créa la femme ». Le nom des acteurs et du metteur en scène sont encore inconnus : Brigitte Bardot, premier rôle féminin ; Curd Jurgens, premier rôle masculin ; Jean-Louis Trintignant, jeune débutant et un certain Roger Vadim, metteur en scène. Le film allait enflammer la planète. Très rapidement, Alexandre Micka se charge des repas pour l’équipe de tournage et, chaque jour, son fameux gâteau est davantage demandé.
 » Tu devrais lui donner un nom à ton dessert  » lui conseille un jour Brigitte Bardot.  » Pourquoi ne l’appellerais-tu pas « la Tarte de Saint-Tropez » ?  » Finalement, Alexandre Micka déposa la marque et le brevet en baptisant son gâteau « la Tarte Tropézienne ».
En 1975, la Tarte Tropézienne est localement connue, mais sa diffusion reste anecdotique. C’est alors que Jean-Baptiste Doumeng, surnommé  » le Milliardaire Rouge « , avec l’accord d’Alexandre Micka, développe la tropézienne en « surgelé » et la diffuse partout en Europe. Il lance alors une vaste campagne de publicité à l’échelle communautaire et « la Tarte Tropézienne » devient célèbre.

Voir Tarte Marnaysienne.