Essai

Essai : n. m. Un éssai est une épreuve de dégustation à laquelle étaient soumis, sous l’Ancien Régime, les mets et les boissons qui étaient destinés au roi, aux princes et aux particuliers de haut rang, pour éviter tout risque d’empoisonnement.
Jusqu’au XVIIe siècle, l’essai était fait par un écuyer de la bouche du roi, soit par dégustation proprement dite, soit par attouchement avec un objet censé changer de couleur en présence de poison. On «essayait» même, en y frottant un morceau de pain que l’on devait manger ensuite, la serviette mouillée dont le roi se servait pour s’essuyer les mains, ainsi que ses assiettes et ustensiles de table, pourtant enfermés dans sa « nef ». Pour l’essai de la boisson, le cérémonial était encore plus complexe. Lorsque le roi était reçu chez l’un de ses sujets, c’était à ce dernier qu’incombaient les formalités de l’essai, et c’était une marque de faveur toute particulière si le souverain l’en dispensait.