Frais

Frais : adj.   L’adjectif «  frais » a plusieurs acceptions :
– Un vin frais est un vin plaisamment acide.
– « Frais » se dit pour un produit, qui est tout nouvellement produit, fourni ou employé, qui n’est pas encore altéré (par exemple : du pain, du beurre frais, des œufs frais, extra-frais ou du jour).
– « Frais » s’emploie aussi pour un produit qui est présenté à la consommation sans avoir subi de préparation de longue conservation (opposé à en conserve, surgelé, sec, etc.), comme par exemple des figues, noix fraîches, des pâtes fraîches, des petits-fours frais.
– Le terme « frais » se dit aussi pour un ingrédient qui produit en bouche une sensation de fraîcheur.
– Enfin « frais » s’emploie en parlant d’une boisson agréablement froide.
Servir des boissons fraîches (rafraîchissantes).
Servir frais mais non glacé.

Boire de l’eau fraîche.

Fraîcheur

Fraîcheur : n. f. La fraîcheur est la propriété de ce qui est frais.
Qualité de ce qui est nouvellement produit ou fourni, et, par suite, de ce qui n’a subi aucune altération. La fraîcheur d’un œuf, d’un poisson.
Fraîcheur en bouche : L’activation des récepteurs du froid de la cavité buccale par une réaction chimique endothermique, comme la dilution d’une molécule de menthol dans l’eau, par liaison directe de la molécule de menthol avec un canal ionique de type TRP (TRPM8). Ils sont également activés par le froid indolore (températures comprises entre +5 et +30°C).