Acide gras saturé

Acide gras saturé : Un acide gras saturé est un acide gras ayant des atomes de carbone totalement saturés en hydrogène. Chaque carbone porte le maximum d’hydrogènes possible. On ne peut pas ajouter d’hydrogène à la molécule : elle est saturée.
Toutes les liaisons entre les carbones sont simples (pas de liaisons doubles carbone-carbone).
Les gras saturés, un type de lipides, sont des triglycérides obtenus par réaction de trois molécules d’acides gras saturés sur une molécule de glycérol.
Sources alimentaires : Les acides gras saturés se trouvent notamment dans les graisses animales (lait, fromage, beurre, viande, lard, etc.) mais aussi dans l’huile de coco et l’huile de palme. Ils sont pour la plupart solides à température ambiante.
Par le biais de l’hydrogénation, l’industrie agro-alimentaire transforme une partie des acides gras insaturés en acides gras saturés. Un sous-produit de cette transformation est l’acide gras trans produit par isomérisation et provenant des acides gras cis.
Dans l’alimentation humaine occidentale, ce sont les matières grasses des viandes et des produits laitiers ainsi que celles introduites dans les produits de panification industrielle et les viennoiseries qui apportent le plus d’acides gras saturés :
Les huiles végétales alimentaires contiennent une fraction d’acides gras saturés relativement faible : un peu plus de 10 % des acides gras totaux pour l’huile de tournesol, 13 % pour l’huile de maïs et pour l’huile d’olive, 15 % pour l’huile de soja, mais 92 % pour l’huile de coco (ou de coprah).
La fraction d’acides gras saturés des viandes de volaille et des poissons se situe typiquement entre 20 et 35 %, tandis que celle des viandes de porc et de bœuf se situe entre 30 et 45 %.
La fraction d’acides gras saturés des biscuits, pâtisseries, barres chocolatées et autres viennoiseries est de l’ordre de 50 à 60 % du total des acides gras.
Les produits laitiers contiennent généralement entre 60 et 65 % d’acides gras saturés ; 100 g de lait de vache entier contiennent typiquement 3,25 g de matières grasses comprenant 2,87 g d’acides gras dont 1,865 g d’acides gras saturés (dont environ 0,79 g d’acide palmitique, 0,31 g d’acide myristique et 0,29 g d’acide stéarique), soit 65 % du total.
Une tablette de chocolat noir contient typiquement un tiers de matières grasses comprenant environ 75 % d’acide palmitique (16:0) et d’acide stéarique (18:0), deux acides gras saturés.
Il est recommandé de ne pas absorber plus de 11 % de ses besoins énergétiques sous formes d’acides gras saturés, soit pas plus de 20 g d’acides gras saturés par jour pour une femme et 30 g par jour pour un homme.