Acide oxalique

Acide oxalique : L’acide oxalique de structure HOOC-COOH, l’acide éthanedioïque d’après la nomenclature officielle est le plus simple des acides dicarboxyliques aliphatiques. Le produit commercial est un dihydrate, HOOC-COOH,2H2O.
Grâce à la liaison entre les deux groupes carboxyles, il est l’un des acides organiques les plus utilisés (pKA1 = 1,27 et pKA2 = 4,27) car il se décompose facilement en gaz (CO2, CO). Les anions de l’acide oxalique ainsi que les sels et esters sont connus sous le nom d’oxalates.
L’acide oxalique et les oxalates sont des substances toxiques au-delà d’une certaine dose, mais néanmoins présentes dans de nombreuses plantes (produit terminal du métabolisme de l’acide ascorbique et de l’acide glyoxylique), dont :
– le cacao et donc le chocolat
– les noix
– les noisettes
– les baies
– les fraises
– les agrumes
– la carambole
– la rhubarbe
– les épinards
– le céleri
– la carotte
–  certaines salades, comme la roquette
– d’autres chénopodiacées
– les figues
– les groseilles
– les framboises
– les prunes
– quelques produits à base de soja
– le thé
-le café lyophilisé
– le son (dans le pain gris)
– certaines graines comme les haricots verts et les haricots secs
– l’oseille.