Assiette

Assiette : Une assiette est une pièce de vaisselle individuelle souvent ronde, servant à contenir les aliments, de dimension et de forme variables. L’assiette doit son nom au fait qu’elle marque la place où est assis le convive. Dans Antiquité, les assiettes, plates ou creuses, étaient faites de terre cuite, de bois ou de métal plus ou moins précieux. Les Romains en moulèrent aussi en pâte de verre. A la fin du xiv, siècle, l’assiette d’argent devint un symbole d’aisance et, jusqu’au XVIIe siècle, les tables des riches bourgeois se couvrirent de magnifiques pièces d’orfèvrerie mais, à la suite des guerres ruineuses de Louis XIV, la faïence et la porcelaine remplacèrent, dans les maisons aisées, le métal précieux.
Aujourd’hui, d’autres matériaux sont venus s’ajouter : métal inoxydable ou émaillé, verre traité, matières plastiques, carton enduit, etc.
Le centre de l’assiette, plus ou moins creux, se nomme « ombilic ». Le bord est appelé « marli » (ou plus communément « talus » ou encore « trottoir »») ; certaines assiettes modernes en sont dépourvues. Un service de table complet comprend, par ordre de taille décroissant, des assiettes plates, creuses, à fromage, à dessert, à fruits, à lunch et à pain qui se place à gauche de la grande assiette (selon le principe : les solides à gauche et les liquides à droite de l’assiette). L’assiette à salade peut être en forme de demi-lune. D’autres assiettes plus spéciales complètent le service : assiettes à escargots et à huîtres (avec emplacements pour la douzaine ou la demi-douzaine), à fondue bourguignonne (avec compartiments pour les sauces), coupelles à avocat, à maïs, à artichaut ; les assiettes-égouttoirs sont utilisées pour servir les fraises ou les asperges.
Les règles du savoir-vivre voudraient que jamais deux assiettes ne soient placées l’une sur l’autre. Leur changement est indispensable après le poisson, ainsi que pour le fromage. Enfin, il est recommandé de prévoir des assiettes chaudes pour servir les mets exigeant une certaine température de dégustation.
Si l’emploi de l’assiette est répandu dans la plupart des pays occidentaux, il est cependant loin d’être la seule manière de consommer les mets. L’Extrême-Orient n’utilise pratiquement que des bols et des coupelles (mais de petites assiettes servent à recueillir les déchets) ; en Afrique, il est souvent d’usage de manger avec ses doigts à même le plat principal et, au Moyen-Orient, ce sont parfois des galettes de farine ou de pain plates qui servent de support aux aliments.
Décoration : Depuis toujours les assiettes ont fait l’objet de décoration, de dessins orignaux ou d’inscription avec ou sans message. Véritable « rondo » de la gastronomie, tous les grands artistes-peintre (et des grands chefs) se sont servis de ce support indispensable au repas et surtout très visible, (en tout cas à la fin de l’assiettée) pour laisser aller leur imagination créatrice.
Parmi les plus connus, il faut citer les assiettes décorées par le plasticien Jean Lurçat (1892-1966).

Voir aussi Assiette sous Argot de bouche.

La vie est une assiette remplie de bonnes choses. Et il faut vite les manger avant qu’on vous la retire.

Franz-Olivier Giesbert, journaliste français.