Beurrer

Beurrer : v.tr.  « Beurrer » désigne en cuisine trois opérations :
– Incorporer du beurre à une préparation. En ajoutant de petits morceaux de beurre au moment de la finition à une sauce ou un potage, on l’assaisonne en corps gras ; en beurrant une pâte, on la rend plus riche ; en incorporant du beurre dans une détrempe, on obtient, après une série de pliages, une pâte qui permettra de préparer des produits feuilletés (croissants, par exemple) ; en beurrant une ganache, on la rend plus moelleuse.
– Enduire de beurre fondu. En beurrant, à l’aide d’un pinceau, le fond d’un plat, l’intérieur d’un moule ou la surface d’une plaque à pâtisserie ou d’une feuille de papier sulfurisé, on empêche les éléments d’attacher pendant la cuisson et on facilite le démoulage.
– Étaler du beurre sur du pain, une tartine, une biscotte ou un toast.

Astuces :
– Pour éviter de briser les biscottes en les beurrant : Lorsque on les beurre : il faut sortir les biscottes du paquet par groupe de trois ou quatre. On beurre celle qui se trouve sur le dessus du tas. Puis, on continue de même pour les suivantes, elles ne s’émietteront plus.

– Pour éviter que le contenu d’un moule à tarte colle.
Il faut beurrer le moule, le mettre au réfrigérateur ou au congélateur pendant 20 minutes puis le fariner, il faut ensuite verser la préparation et placer le plat aussitôt au four chaud.

Voir aussi Beurrer sous Argot de bouche.