Couteau santoku

Couteau santoku : Le couteau santoku (en japonais santoku-bōchō) est un couteau utilisé par les chefs cuisiniers japonais, proche du couteau de chef.
Le santoku est un couteau d’usage général. Le terme « santoku » signifie littéralement « trois bonnes choses » en rapport avec les tâches habituellement réalisées en cuisine, à savoir : trancher, ciseler, émincer.
Le santoku présente une lame d’environ dix à vingt centimètres de long dont le tranchant est droit. L’origine du mot vient de « San » qui veut dire trois. Cela correspond aux trois tranchants de ce couteau. L’extrémité de cette lame est incurvée, formant un angle d’environ 60°. La lame elle-même est souvent pourvue d’alvéoles qui permettent aux aliments de se détacher facilement et de réduire la résistance lors de la coupe. Cette conception permet notamment de découper très finement les poissons crus à chair riche (saumon, truite, etc.) ainsi que les fruits fragiles (fraises, oranges, etc.) et les champignons.
Parmi les couteaux santoku, la plus belle lame revient au Shi Hou Santoku, couteau qui est fabriqué exclusivement au Japon par les maîtres forgerons. Plus de 100 étapes de travail sont nécessaires pour fabriquer ce couteau Shi Hou Santoku.
Le manche en forme d’octogone du Shi Hou Santoku est caractéristique des couteaux japonais de haute qualité et le bois Bombay Black du manche est l’un des trois bois principaux utilisés pour la fabrication des autels bouddhistes.
La lame du Shi Hou Santoku possède 64 couches d’acier dont l’une est en acier SG2 qui a un degré de dureté de 64±1 HRC. Ce couteau compte parmi les couteaux modernes les plus chers au monde.

Achetez ici et au meilleur prix votre couteau-scie :