Diable

Diable : n.m.  Un diable est un ustensile de cuisson en terre poreuse, à couvercle, destiné à cuire à sec certains légumes (pommes de terre ou betteraves dans leur peau, marrons, oignons). Le modèle le plus courant est formé de deux poêlons ronds, à fond plat, qui s’emboîte ; on le retourne à mi-cuisson. Le diable des Charentes ressemble à une petite cocotte ventrue, fermée par un couvercle bien ajusté et munie d’un manche.
On ne lave jamais le diable, car plus sa terre est sèche, plus les légumes restent moelleux ; on frotte parfois, la première fois, ses parois intérieures avec une gousse d’ail. Il se place, en principe, dans les braises chaudes, mais on l’utilise de la même façon dans un four classique. Si on le pose directement sur une plaque chauffante ou sur la flamme du gaz, il faut intercaler un diffuseur, pour qu’il ne se fende pas.
Un diable est aussi un petit chariot à deux roues qui sert à transporter des caisses, des conserves, des sacs,…qui servent à approvisionner la cuisine.