Étain

Étain : n.m.  L’étain est un élément atomique (Symbole : Sn ; no at. 50 ; m. at. 118,7), métal blanc gris très malléable, inaltérable à l’air, du même groupe que le silicium, le germanium et le plomb.
L’étain est couramment employé sous forme de feuilles pour envelopper des produits alimentaires (chocolat, confiseries, fromages, saucissons, thé). L’étain sert également à recouvrir la tôle (fer-blanc) et le cuivre dont sont faits certains ustensiles de cuisine, pour préserver ceux-ci de l’oxydation (étamage). Très fusible – il fond à 225’C – et malléable, il intervient dans divers alliages (avec le cuivre dans le bronze, avec l’antimoine dans le « métal anglais », et surtout avec le plomb). L’étain servait autrefois à fabriquer les mesures, récipients de contenance déterminée, et la plupart des pots et des pièces de vaisselle courante ; ceux-ci se reconnaissent à leur style régional et à leur poinçon. Les pièces modernes comportent un pourcentage minimal de 82 % d’étain (97 % pour les objets destinés au contact alimentaire).
Ce métal n’altérant pas le goût du vin, de la bière ou du thé, on l’utilise encore aujourd’hui pour fabriquer pichets, channes, chopes et théières.