Fer-blanc

Fer-blanc : n.m.  Le fer-blanc est une feuille d’acier doux, recouverte sur ses deux faces d’une couche d’étain. Résistant à la corrosion des produits acides, imperméable à l’eau, aux graisses et aux gaz, et, en outre, très bon conducteur de la chaleur, le fer-blanc est le matériau qui convient le mieux à la fabrication des boîtes de conserve appertisées.
Il sert également à fabriquer de nombreux ustensiles de cuisine, tels que moules à pâtisserie, plaques à débarrasser, chinois, écumoires, etc. On lui préfère maintenant l’aluminium ou l’acier inoxydable pour les récipients de cuisson, car l’étamage risque de fondre à feu vif.