Fibre

Fibre : n.f.  Les fibres sont des substances qui appartiennent au monde végétal (légumes, légumineuses, fruits, céréales) et font partie d’un aliment végétal non absorbable par l’intestin humain, constituée de cellulose, d’hémicelluloses, de pectines et de lignine, qui influencent tous favorablement le transit intestinal.
Ces grosses molécules qui rendent plus efficaces les contractions péristaltiques (*) permettant la progression de l’élimination.

(*) Péristaltique : Ondes de contractions musculaires d’un organe tubulaire, en particulier de l’intestin, se propageant de proche en proche et faisant avancer le contenu de l’organe.

Les fibres contenues dans les végétaux ne sont pas digérées dans l’intestin et n’ont aucune valeur nutritionnelle. Elles absorbent l’eau, augmentant ainsi le volume du bol alimentaire et la sensation de satiété.
Les fibres permettent de réguler dans le temps l’absorption par l’organisme des lipides et des glucides et limitent ainsi les à-coups glycémiques entre deux repas ; il convient donc de les introduire dans chaque repas.
Elles favorisent aussi l’activité de la flore bactérienne.
Les fibres contribuent à réduire le taux de cholestérol du sang et, du fait d’une bonne élimination, permettent de réduire le risque de formation de calculs biliaires.
Notre alimentation manque souvent de fibres ; nous avons besoin de 10 à 25 g par jour.
Les aliments riches en fibres : haricots noirs, amandes, légumes et fruits, frais ou secs. Pour ce qui est des céréales, on ne retrouve des fibres que dans les céréales complètes car les fibres sont présentes dans le son.
L’abricot, les fibres qu’il contient, des pectines, sont bien tolérées, même par les intestins fragiles.
L’ananas, contient de la broméline, une enzyme qui facilite la digestion des protéines ; terminer un repas trop copieux avec ce fruit est excellent. L’ananas ne fait pas maigrir, comme on le croit souvent. Il possède également des fibres.
L’asperge, tonique, puissant diurétique grâce à l’aspergine qui stimule l’élimination rénale. Il contient des fibres.
La banane, ses fibres sont bien tolérées même par les personnes aux intestins fragiles. Championne contre le coup de barre, elle combine sucres rapides et lents ce qui permet d’assurer une énergie longue durée.
La tomate, riche en fibres et peut être irritante pour certains tubes digestifs.

Attention : L’absorption journalière de grandes quantités de fibres alimentaires peut se révéler irritante pour les personnes aux intestins fragiles. Elles doivent être d’une grande vigilance, car des colites, diarrhées, ballonnements peuvent apparaître.