Indication géographique protégée (IGP)

Indication géographique protégée : locut.  L’indication géographique protégée (IGP) est un signe officiel européen d’origine et de qualité qui permet de défendre les noms géographiques et offre une possibilité de déterminer l’origine d’un produit alimentaire quand il tire une partie de sa spécificité de cette origine.
L’IGP est un signe d’identification européen, créé le du 14 juillet 1992. Attribuée aux produits alimentaires spécifiques portant un nom géographique et liés à leur origine géographique (Hormis les vins et spiritueux), l’IGP permet la protection de ceux-ci dans toute l’Union Européenne
Définition figurant dans le règlement CE n°510/2006 :  » Le nom d’une région, d’un lieu déterminé ou, dans des cas exceptionnels, d’un pays, qui sert à désigner un produit agricole ou une denrée alimentaire  » :

  • originaire de cette région, de ce lieu déterminé ou de ce pays, et
  • – dont une qualité déterminée, la réputation ou d’autres caractéristiques peuvent être attribuées à cette origine géographique, et
  • – dont la production et/ou la transformation et/ou l’élaboration ont lieu dans l’aire géographique délimitée. »

Une appellation d’indication géographique protégée a pour cible les groupements de producteurs, de transformateurs ou autres qui sont intéressés par la protection d’un produit spécifique portant un nom géographique. Leur gestion est assurée par l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO). Depuis 1er janvier 2007, cette appellation n’est plus nécessairement couplée à un Label rouge ni à une certification de conformité produit (CCP).
Passage des vins de pays en IGP : À partir du 1er août 2009 tous les vins de pays reconnus par l’Europe sont passés en IGP. Un comité spécifique vins IGP est créé à l’INAO pour gérer cette nouvelle catégorie.