Label rouge

Label rouge : locut.  Le « Label Rouge » est un signe de qualité français (redéfini dans la loi du 5 janvier 2006). Les labels agricoles ont été créés en 1960 par la loi d’orientation agricole pour défendre et développer les produits agroalimentaires de qualité au moment de l’industrialisation de l’agriculture française. Le 1er Label Rouge, à l’initiative d’aviculteurs soucieux de développer un élevage respectant la tradition et apportant une garantie de qualité au consommateur, a été obtenu en 1965 par les volailles du Périgord et des Landes : cahier des charges « poulet jaune fermier élevé en liberté » (LA 01-65). Ce signe s’est ensuite développé pour d’autres produits alimentaires mais aussi pour des produits agricoles non alimentaires et non transformés (ex : fleurs). Le Label Rouge est un signe officiel qui atteste un niveau de qualité supérieure. L’Etat français, par le biais de l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO), attribue le label à un organisme appelé organisme de défense et de gestion (ODG) représentant toute une filière collective. A toutes les étapes de la production et de l’élaboration, le produit Label Rouge doit répondre à des exigences définies dans un cahier des charges homologué par l’INAO. Le respect des cahiers des charges par les opérateurs est contrôlé régulièrement tout au long de la production par des organismes certificateurs indépendants et impartiaux.
Des tests organoleptiques sont réalisés régulièrement pour démontrer la qualité gustative du produit Label. Cette qualité doit être toujours supérieure à celle des produits courants de même nature. Dans le domaine des viandes, volailles et poissons, le Label Rouge représente environ 45 000 producteurs, 6 000 entreprises, pour un chiffre d’affaires de 1,1 milliard d’euros sur environ 1,25 milliard d’euros du Label rouge en France.