Label

Label : n.m.  « Label » est un mot d’origine anglaise signifiant « étiquette », utilisé en français pour désigner une marque collective, attestant qu’un produit alimentaire possède un ensemble de caractéristiques préalablement fixées et établissant un niveau de qualité supérieure.
Un produit « sous label » présente donc un intérêt particulier pour le consommateur, lié à son origine (bœuf charolais du Bourbonnais, crème fluide d’Alsace), à ses conditions de production (volailles fermières de Loué, dinde noire des fermiers du Sud-ouest) et de fabrication (emmenthal français « grand cru », salaisons de Lacaune). Tout label géographique doit être enregistré en indication géographique de protection (voir ce mot). Le label est distinct de MOC (voir Appellation d’origine contrôlée), qui garantit une protection juridique contre tout risque d’imitation. Créé en 1960, le « label rouge » (Voir ci-après) se reconnaît à son graphisme en forme de sceau avec ruban. En France, il est homologué par le ministère de l’Agriculture (sans qu’il s’agisse pour autant d’une garantie de l’État). Tout label est détenu par une structure collective qui rassemble généralement l’ensemble des opérateurs de la filière concernée, communément qualifiée de « groupement qualité ».
Son attribution n’est jamais définitive, et les critères de labellisation font l’objet d’une réactualisation périodique qui tient compte de l’amélioration des produits courants. Le label s’applique surtout aux poulets, mais aussi à la pomme de terre belle de Fontenay, aux salaisons de Bretagne, aux oignons à repiquer d’Auxonne, aux cailles de Challans ou de Vendée, au saumon écossais, etc.
Il existe également des certifications de conformité. Le mot « label » revêt à peu près la même signification dans tous les pays francophones.