Obésité

Obésité : L’obésité est définie comme un excès de poids pour une stature donnée en raison d’une augmentation de la masse adipeuse. Cette définition repose sur la mesure de l’indice de masse corporelle. À partir de cet indicateur, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a défini des seuils de surcharge pondérale, correspondant à un IMC compris entre 25 et 30 kg/m2, d’obésité, correspondant à un IMC entre 30 et 40, et d’obésité morbide lorsque l’IMC dépasse 40. Ces seuils reposent sur des statistiques selon lesquelles un simple surpoids (surcharge pondérale) n’est pas, en lui-même, la cause de maladies particulières, mais peut être un facteur d’aggravation d’une maladie alors que l’obésité, en plus de son retentissement social et psychologique, est directement associée à des maladies, reflétant notamment l’excès de risque de diabète de type 2 et de maladie cardiovasculaire.
C’est pourquoi l’obésité est reconnue comme une maladie chronique par l’OMS depuis 1997. Cette organisation définit « le surpoids et l’obésité comme une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé. » Sa prévention est un problème de santé publique dans les pays développés. Elle peut avoir des répercussions importantes sur la santé de l’individu.
Cet état multifactoriel est considéré aujourd’hui par métaphore comme une pandémie, bien qu’il ne s’agisse pas d’une maladie infectieuse. L’obésité est le résultat inhérent au fait d’ingérer beaucoup plus de calories que l’on n’en dépense sur le long terme.