Rôti-Cochon

Rôti-Cochon : n.pr.  « Rôti-Cochon » est le titre d’un livre de lecture destiné aux enfants, paru chez Claude Michard, à Dijon, vers 1680. Cette « méthode très facile pour bien apprendre aux enfants à lire en latin et en français » est très intéressante pour l’histoire de la gastronomie, car de nombreux exemples sont inspirés de la cuisine, de la gourmandise et du savoir-vivre de l’époque, tels :
« Après la poire, faut boire… Du cochon rôti, vive la peau, étant chaud… De la tête de veau, l’œil et les oreilles en sont les plus friands morceaux… Bouilli pour abattre la grosse faim, avec le rôti pour les festins ».