Sorbate de potassium

Sorbate de potassium : Le sorbate de potassium est un additif alimentaire (code européen E202), plus précisément un agent conservateur.
Chimiquement, c’est un sel de potassium de l’acide sorbique (code européen E200).
Il est synthétisé chimiquement et on le retrouve dans de nombreux aliments tels que les yaourts aux fruits, les sauces, les boissons ou encore certains beurres allégés.
Toxicologie : Le sorbate de potassium pur est irritant pour la peau, les yeux et les voies respiratoires.
Il a été accusé d’effet mutagène (*) associé à des nitrites en l’absence d’une quantité suffisante d’ascorbate, mais des travaux plus récents contredisent ces données.
Le sorbate de potassium est toxique pour l’ADN (**) humain des lymphocytes (***), diminuant ainsi l’immunité. Mais trois études n’ont montré aucun effet cancérigène chez des rats.
Les aliments concernés : Ces denrées sont susceptibles de contenir le sorbate de potassium : yaourts, pruneaux, dattes, vins, soda (orangina), laits fermentés, ketchup, moutarde, mayonnaise, confiseries (sauf chocolat), fromages en tranches  préemballés et les salades préparées et préemballées. Il compose aussi les soupes instantanées.
(*) Mutagène : Capable de provoquer des mutations, des modifications de la séquence nucléotidique, au cours du cycle cellulaire.
(**) ADN : Acide Désoyribonucléïque, polymère de nucléotides, constituant essentiel des chromosomes, support matériel de l’information génétique.

(***) Lymphocytes : Petit leucocyte (globule blanc du sang) à gros noyau non segmenté, présent dans le sang, la moelle et les tissus lymphoïdes (ganglions lymphatiques, rate) et jouant un rôle important dans le processus d’immunité.