Stérilisation

Stérilisation : n.f.  La stérilisation est un procédé de longue conservation, obtenue par destruction de la totalité des micro-organismes et des enzymes susceptibles d’altérer un aliment. La stérilisation s’obtient en chauffant l’aliment à plus de 100 °C (de préférence entre 110 et 115 °C), après l’avoir enfermé dans un récipient hermétique.
Cette technique destinée à détruire tout germe microbien par exemple d’une préparation (souvent alimentaire). La première technique a consisté à porter cette préparation à haute température, c’est-à-dire de 100 °C à 180 °C. Elle a été inventée par Nicolas Appert (1749-1841) à la fin du XVIIIe siècle (appertisation). L’explication théorique a été fournie par Louis Pasteur (1822-1895) au XIXe siècle.
Dans le domaine bio-industriel, la stérilisation est un procédé utilisé pour détruire les germes viables ou revivifiables, potentiellement infectieux, des médicaments ou des dispositifs médicaux.
Par définition, l’état stérile d’un produit se traduit par la probabilité d’au plus 1/106 de trouver un germe viable ou revivifiable sur (ou dans) un produit.
On distingue :
– les traitements thermiques : pasteurisation, appertisation, tyndallisation, à la vapeur d’eau (autoclavage) ;
– les traitements dits « basse température » comme : le traitement chimique souvent avec l’oxyde d’éthylène et le traitement par des rayonnements ionisants par exposition à un rayonnement gamma émis notamment par le cobalt-60 de synthèse, ou à un faisceau d’électrons accélérés).
Il n’existe pas de technique de stérilisation universelle. Il faut choisir entre les différentes techniques en prenant en compte les propriétés des objets à stériliser. Les traitements « basse température » (de 25 à 50 °C) sont utilisés entre autres pour les objets ne supportant pas la chaleur. Ces procédés font l’objet d’importants travaux de normalisation, au niveau international, afin notamment de définir les règles précises de leur maîtrise.
Les normes applicables à la stérilisation :
Normes internationales (ISO)
– ISO 17665-1 (vapeur, remplace ISO 11134)
– ISO 11135 (oxyde d’éthylène)
– ISO 11137 (irradiation)
– ISO 11139 (vocabulaire)
Normes française/ européennes (AFNOR)
– EN 550 (oxyde d’éthylène)
– EN 552 (irradiation)
– EN 554 (vapeur)