Melon de Bourgogne

Melon de Bourgogne : Le cépage Melon de Bourgogne est cépage blanc originaire de la Côte d’Or, où il n’existe plus, puis planté sur les vignobles de la Vallée de la Loire, le melon de Bourgogne, ou muscadet, s’épanouit aujourd’hui dans le pays nantais. Le climat océanique frais et les sols argilo-siliceux de cette région lui conviennent tout à fait. Résistant aux gelées d’hiver, le melon de Bourgogne est assez précoce et se compose de grappes compactes aux petites baies jaunes.
On le trouve aussi sur quelques parcelles du Beaujolais.
Le melon de Bourgogne est appelé muscadet en pays Nantais, où il est le cépage exclusif du vin de ce nom. Appelé aussi parfois gros auxerrois, gamay blanc, grosse Sainte-Marie, weisserburgunder en Allemagne, et -à tort- pinot blanc en Californie.
Ses vins blancs d’une belle fraîcheur, iodés, légers, aux arômes de citron, de pamplemousse, d’amande verte, de pomme golden, aux notes d’anis et de miel gagnent en qualité et en stabilité lorsqu’ils sont élevés sur lie. Les levures et les bactéries mortes apportent du gras au vin et lui donnent plus d’onctuosité et de souplesse ne bouche. Il accompagne parfaitement les fruits de mer.
Le melon de Bourgogne fait partie de l’encépagement des vins Muscadet, Muscadet-Sèvre-et-Maine, Muscadet-Coteaux-de-la-Loire, Muscadet-Côtes-de-Grandlieu ainsi que les vins Bourgogne ordinaire et Bourgogne-Grand-ordinaire. Il représente aujourd’hui près 11 000 hectares de vignes.

Cépage Melon de Bourgogne