Traiteur

Traiteur : Un traiteur est un restaurateur et plus généralement un professionnel des métiers de bouche. Il est aussi et souvent un charcutier. Le traiteur vend des plats qu’il a préparés, en assurant éventuellement la livraison. Le terme est attesté, au sens de « celui qui apprête, qui donne à manger pour de l’argent » depuis le XVIIe siècle.
Sous l’Ancien Régime, les traiteurs formaient une corporation respectée. Ils avaient pour spécialité « les noces, festins et banquets », et pouvaient louer aux particuliers couverts, vaisselle et linge de table. Cette profession était alors considérée comme plus honorable que celle de tavernier, de cabaretier ou de rôtisseur. En fait, le traiteur était un restaurateur avant la lettre, avec la différence qu’il ne tenait pas table chez lui ; en effet, les restaurants n’existaient pas encore, et le cabaret n’était pas un lieu « fréquentable » pour des gens honorables.
Aujourd’hui, le mot désigne surtout le spécialiste des banquets (officiels, mariage, baptême,…) cocktails, buffets et lunches, servis soit à domicile, soit dans des salons de location.
Le « service traiteur » est assuré soit par un pâtissier-glacier-confiseur, soit par un charcutier marchand de comestibles et de plats cuisinés, par un restaurateur ou même un cuisinier qui ne possède ni magasin ni salle.
Le traiteur ne prépare pas les mêmes mets que le restaurateur, d’abord parce que le transport et le réchauffage des plats exigent des méthodes spéciales, ensuite parce qu’il peut aussi bien assurer plusieurs milliers de couverts qu’un dîner d’une douzaine de personnes.
Il réalise des préparations de la cuisine classique, mais se consacre surtout aux croustades, bouchées, timbales, vol-au-vent, pâtés, godiveaux, galantines et ballottines, chauds-froids, poissons en gelée ou en bellevue, jambons en croûte, canapés, amuse-bouche, pains-surprises et, bien entendu, pièces montées, entremets, glaces et sorbets et petits-fours.

Voir Traiteur Organisateur de Réceptions (TOR).

Étal d’une boutique de traiteur