Repas de cave

Repas de cave : L’expression « repas de cave » était surtout employée dans le sud-est de la France et quelques départements du centre quand les frigidaires et autres appareils de conservation par le froid n’existaient pas encore.
Quand des proches ou des amis arrivaient à l’improviste, la maîtresse de maison leur servait alors un « repas de cave », c’est-à-dire composés avec des produits dénichés dans la cave de la maison. Il s’agissait le plus souvent de plats cuisinés et mis en conserve, comme le cassoulet, le bœuf miroton, la matelote, la pipérade, mais aussi des légumes en conserve : des haricots, des tomates confites, des champignons (cèpes) , et des charcuteries stockées en cave : foie gras, saucisson, jambon,…en oubliant pas les fromages durs à longue conservation, soigneusement conservés dans la cage à fromage en bois qui existait à l’époque dans toutes les caves familiales.