Escourgeon

Escourgeon : L’escourgeon, appelé aussi orge d’hiver à six rangs, sucrion ou soucrillon, est une plante annuelle de la famille des Poacées, anciennement Graminées (Nom botanique : Hordeum vulgare subsp. hexastichum), cultivée comme céréale à paille. C’est une sous-espèce de l’Orge commune, dont les épis comptent six rangées de grains. On dit orge à six rangs, par opposition aux orges à deux rangs qui peuvent être de printemps ou d’hiver. À un même lieu de culture, l’escourgeon se moissonne en général, quelques semaines avant les blés et les orges.
L’orge à six rangs est encore très présente dans les Orcades en Écosse, et à moindre échelle aux Shetlands et dans les Hébrides extérieures. Adaptée aux sols acides, elle a une croissance rapide bénéficiant des longues durées d’ensoleillement caractéristiques de l’été dans ces régions nordiques. Dénommée Bere, elle y est encore consommée régulièrement sous forme de galettes épaisses (bannock), de pains ou de biscuits.
Les grains transformés en malt sont utilisés également en brasserie, mais moins que l’orge de printemps, et surtout pour préparer des bières de fermentation haute. Présente sur l’île d’Islay, elle y sert à la fabrication du whisky.
Classification de l’escourgeon : Classée comme une espèce distincte par Carl von Linné sous le nom de Hordeum hexastichon L., elle est aujourd’hui considérée comme une simple sous-espèce de l’orge commune Hordeum vulgare.
L’orge à six rangs était la variété d’orge la plus cultivée dans l’Antiquité. On en a retrouvé des épis dans les tombeaux des pharaons.
Emplois de l’escourgeon : Cette orge est surtout employée en alimentation animale, soit sous forme de grains, éventuellement broyés et incorporés dans des aliments complets, soit sous forme de fourrage, la plante étant cultivée comme fourrage annuel et fauchée avant maturité.
Elle sert aussi à la fabrication de boissons alcoolisées (bière, whisky,..).
On l’utilise aussi pour le bourrage des bosses de Gilles de Binche en Belgique à l’occasion du carnaval.