Prune de Cythère

Prune de Cythère : La prune de Cythère est le fuit du prunier de Cythère ou pommier de Cythère ou encore arbre de Cythère (famille des Anacardiacées – Nom botanique : Spondias dulcis), originaire de Polynésie et cultivé dans les pays tropicaux.
Malgré son nom vernaculaire, cet arbre n’a aucun rapport avec les pruniers, pommiers, pêchers et autres arbres de la famille des Rosacées. Dans la même famille que lui, celle des Anacardiacées, on trouve le manguier et l’anacardier, l’arbre qui donne la pomme de cajou.
Le prunier de Cythère est un arbre à feuilles caduques, composées pennées de 12 m de haut environ.
La prune de Cythère est appelée zévi à la Réunion, sakoua aux Comores et prune de Cythère, prune cythère, pomme Cythère en Europe ou encore pomme citerne en Nouvelle-Calédonie, le fruit est charnu (drupes) jaune-orangé, ovoïde, de 7 centimètres de long environ. On retrouve également ce fruit entre autres en Afrique centrale, sous l’appellation de cassimango, précisément au Cameroun, à Madagascar où il est appelé sakomanga, et en Indonésie et en Malaisie où on l’appelle kedongdong. Au Cambodge, on le connaît sous le nom de maka. En république démocratique du Congo, il est appelé Manga sende.
Le prunier de Cythère a une croissance très rapide et ses premiers fruits apparaissent après seulement trois ans.
La prune de Cythère contient environ 80% d’eau et représente une très bonne source de vitamine C (environ 26 mg par 100g), ainsi que de minéraux essentiels tels que le potassium, le calcium et le sodium.
Cette petite prune à la texture de pêche et à la saveur douce et acidulée se consomme verte, avec du sel au début de sa croissance. Mûre, elle a une saveur aigrelette et sucrée à la fois.
En général, les fruits tombent de la branche alors qu’ils sont encore verts et peuvent être consommés directement ou après quelques jours, sous différentes formes (crus, cuits, en confiture, en jus, séchés, …).