Ronce bleue

Ronce bleue Rubus caesius

Ronce bleue : La ronce bleue ou ronce des champs (famille des Rosacées – Nom botanique : Rubus caesius L.) (*) est une petite ronce rampante épineuse très commune dans les régions tempérées, qui produit un fruit comestible mais très acide.
(*) Rubus : du latin ruber = rouge ; caesius = bleu glauque, allusion probable à la couleur des drupéoles.

Ses feuilles sont velues sur les deux faces, vertes ou grisâtres en dessous.
Elle a des petites fleurs regroupées en corymbe muni d’un long pédoncule garni de petits aiguillons. Fleurs à cinq pétales blancs et larges, cinq sépales verts, redressées, se finissant en pointe.
Les fruits sont composés de deux à cinq petites drupes (drupéoles) bleuâtres ou glauques à saveur acide.
Espèce pouvant avoir plusieurs formes (espèce polymorphe) qui se croisent facilement avec la plupart des autres espèces du genre.
Terrains humides et riches en nitrates : sous-bois, haies, fossés, friches, champs, peupleraies, frênaies-aulnaies, saulaies, forêts ripicoles, fruticées sur sols frais.
Feuilles et jeunes pousses astringentes, toniques, diurétiques et dépuratives.

Emplois culinaires de la ronce bleue : Les fruits de la ronce bleue sont consommables crus. On peut à l’instar de la ronce (Rubus fruticosus) en faire des compotes et coulis, des gelées ou des confitures. Culinairement, le fruit de la ronce bleue rentre bien-sûr dans la catégorie des fruits rouges.