Tamier

Tamier : Herbe vivace, le tamier commun est une plante grimpante (famille des Dioscoréacées – Nom botanique : Tamus communis L.), sauvage et commune en Europe, en Asie et dans le Nord de l’Afrique.
Autres noms vernaculaires : herbe aux femmes battues, racine de feu, raisin du diable, tamier, taminier, vigne noire. Le tamier est une plante à tige grêle, volubile, pouvant atteindre 3 m de haut, à feuilles alternes, en forme de cœur renversé (cordé), à la face supérieure luisante. Elle est vivace grâce à sa grosse racine noirâtre, tubérisée, qui émet chaque année de nouveaux bourgeons. Les fleurs verdâtres sont petites et réunies en grappes. Les sexes sont séparés (plante dioïque). Les fruits sont de petites baies rouges et luisantes, juteuses, de 12 mm de diamètre mais vénéneuses.
Les jeunes pousses sont surtout consommées comme des asperges, mais servent surtout comme herbes aromatiques. Les tubercules assez volumineux, bruns à pulpe blanches sont comestibles.
Dans le sud de la France, le tamier est couramment désigné par son nom occitan « reponchon » (qui se prononce répountsou ou  respouchou  ou respounchous). On ramasse les jeunes tiges de cette plante dans les fossés, le long des talus ou des haies. Malgré leur aspect, les respounchous n’ont pas le goût de l’asperge. Ils sont assez amers et se mangent en salade, après cuisson préalable dans l’eau, puis servis avec des lardons et de l’œuf ou en omelette.