Zizanie

Zizanie : La zizanie est une plante herbacée (famille des Poacées – Graminées (Zizania L.), céréale exotique qui ressemble au riz. La zizanie est un genre de graminées auquel sont rattachées les quatre espèces connues de riz sauvage. Ce sont des plantes aquatiques qui croissent dans les eaux peu profondes et calmes des lacs, des étangs et des cours d’eau tranquilles. Le plus souvent, seuls les épis de riz sauvage émergent de l’eau. Bien que ce soit un genre distinct du riz (Oryza), les deux genres sont très proches et appartiennent tous deux à la tribu des Oryzeae.
Trois espèces sont originaires d’Amérique du Nord : Zizania palustris, Zizania aquatica et Zizania texana. La quatrième, Zizania latifolia, est originaire de Chine.
Les graines des deux espèces annuelles sont les plus couramment récoltées comme céréale. Les Amérindiens le récoltaient en circulant en canoë dans les peuplements naturels de ces graminées, et le « moissonnaient » en courbant les longues panicules par-dessus bord et en les battant à l’aide des rames. Une partie des graines tombaient à l’eau et passaient l’hiver dans les fonds vaseux pour germer au printemps. Le riz sauvage est l’unique céréale originaire d’Amérique du Nord. C’est la source de nourriture préférée des canards de surface et d’autres oiseaux aquatiques.
Presque toujours vendu en grain, le riz sauvage est riche en protéines, dont la lysine qui est un acide aminé (*) et en fibres, et pauvre en matière grasse.
(*) Acide aminé : Corps possédant les deux fonctions amine et acide ; unité de base des protéines, précurseur de la synthèse de molécules indispensables.

Comme le riz, il ne contient pas de gluten. C’est aussi une bonne source d’éléments minéraux, potassium et phosphore, et de vitamines thiamine, riboflavine et niacine. À cause de sa valeur nutritionnelle et de son goût, le riz sauvage connaît une popularité croissante depuis la fin du XXe siècle, et sa culture à des fins commerciales s’est développée aux États-Unis et au Canada pour faire face à la demande croissante. Aux États-Unis, la Californie et le Minnesota sont les principaux producteurs ; ces plantes y sont cultivées dans des rizières. Le riz sauvage est la céréale officielle du Minnesota. Au Canada, le riz sauvage est d’habitude récolté dans des étangs naturels ; la province de la Saskatchewan est le plus grand producteur.
Le riz sauvage de Mandchourie, récolté à l’état sauvage, était une céréale importante, considérée comme l’une des « six céréales », dans l’ancienne Chine. Mais à cause de la difficulté de sa domestication, il a progressivement perdu de l’importance avec l’augmentation de la densité de population, au fur et à mesure que son habitat naturel était converti en rizières. Il est devenu rare à l’état sauvage et son usage comme céréale a complètement disparu en Chine.

Les tiges blanches, gonflées et croustillantes du riz sauvage de Mandchourie fournissent un légume très populaire en Extrême-Orient et dans le Sud-Est asiatique. Le gonflement est dû à une infestation par le charbon Ustilago esculenta. Ce champignon inhibe la floraison de la plante qui doit être multipliée de façon végétative, l’infestation se transmettant de la plante mère à la plante fille. La récolte doit être faite de 120 à 170 jours après la plantation, après que la tige a commencé à gonfler mais avant que le champignon atteigne le stade de reproduction, quand la tige commence à noircir, voire se décomposer.
Ce légume est particulièrement commun en Chine, où il est connu sous le nom de gaosun ou jiaobai. L’importation de ce légume aux États-Unis est interdite pour éviter l’infestation des espèces nord-américaine par ce champignon.

Voir aussi Zizanie sous Argot de bouche.

Zizanie : La zizanie est une plante herbacée (famille des Poacées – Graminées (Zizania L.), céréale exotique qui ressemble au riz. La zizanie est un genre de graminées auquel sont rattachées les quatre espèces connues de riz sauvage. Ce sont des plantes aquatiques qui croissent dans les eaux peu profondes et calmes des lacs, des étangs et des cours d’eau tranquilles. Le plus souvent, seuls les épis de riz sauvage émergent de l’eau. Bien que ce soit un genre distinct du riz (Oryza), les deux genres sont très proches et appartiennent tous deux à la tribu des Oryzeae.
Trois espèces sont originaires d’Amérique du Nord : Zizania palustris, Zizania aquatica et Zizania texana. La quatrième, Zizania latifolia, est originaire de Chine.
Les graines des deux espèces annuelles sont les plus couramment récoltées comme céréale. Les Amérindiens le récoltaient en circulant en canoë dans les peuplements naturels de ces graminées, et le « moissonnaient » en courbant les longues panicules par-dessus bord et en les battant à l’aide des rames. Une partie des graines tombaient à l’eau et passaient l’hiver dans les fonds vaseux pour germer au printemps. Le riz sauvage est l’unique céréale originaire d’Amérique du Nord. C’est la source de nourriture préférée des canards de surface et d’autres oiseaux aquatiques.
Presque toujours vendu en grain, le riz sauvage est riche en protéines, dont la lysine (acide aminé) et en fibres, et pauvre en matière grasse.
Comme le riz, il ne contient pas de gluten. C’est aussi une bonne source d’éléments minéraux, potassium et phosphore, et de vitamines thiamine, riboflavine et niacine. À cause de sa valeur nutritionnelle et de son goût, le riz sauvage connaît une popularité croissante depuis la fin du XXe siècle, et sa culture à des fins commerciales s’est développée aux États-Unis et au Canada pour faire face à la demande croissante. Aux États-Unis, la Californie et le Minnesota sont les principaux producteurs ; ces plantes y sont cultivées dans des rizières. Le riz sauvage est la céréale officielle du Minnesota. Au Canada, le riz sauvage est d’habitude récolté dans des étangs naturels ; la province de la Saskatchewan est le plus grand producteur.
Le riz sauvage de Mandchourie, récolté à l’état sauvage, était une céréale importante, considérée comme l’une des « six céréales », dans l’ancienne Chine. Mais à cause de la difficulté de sa domestication, il a progressivement perdu de l’importance avec l’augmentation de la densité de population, au fur et à mesure que son habitat naturel était converti en rizières. Il est devenu rare à l’état sauvage et son usage comme céréale a complètement disparu en Chine.

Les tiges blanches, gonflées et croustillantes du riz sauvage de Mandchourie fournissent un légume très populaire en Extrême-Orient et dans le Sud-Est asiatique. Le gonflement est dû à une infestation par le charbon Ustilago esculenta. Ce champignon inhibe la floraison de la plante qui doit être multipliée de façon végétative, l’infestation se transmettant de la plante mère à la plante fille. La récolte doit être faite de 120 à 170 jours après la plantation, après que la tige a commencé à gonfler mais avant que le champignon atteigne le stade de reproduction, quand la tige commence à noircir, voire se décomposer.
Ce légume est particulièrement commun en Chine, où il est connu sous le nom de gaosun ou jiaobai. L’importation de ce légume aux États-Unis est interdite pour éviter l’infestation des espèces nord-américaine par ce champignon.

Voir aussi Zizanie sous Argot de bouche.