Calorie

Calorie : n.f.  Une « calorie » est le nom donné couramment à la grande calorie (Cal) ou kilo-calorie (Kcal), la « vraie » calorie (cal) des physiciens étant mille fois plus petite. Une calorie représente la quantité de chaleur nécessaire pour faire passer 1 litre d’eau de 15 à 16 °C (sous pression atmosphérique normale). C’est aussi l’unité utilisée en nutrition pour mesurer l’apport énergétique des aliments et les besoins de l’organisme. L’unité internationale adoptée pour exprimer cet apport est le kilojoule (kJ) 1 kJ = 0,24 Kcal ; 1 Kcal = 4,18 kJ. Les besoins énergétiques sont déterminés par l’âge, le sexe, la taille, le poids, le climat, l’activité individuelle. Depuis quelques années, du fait notamment de la sédentarisation, les dépenses énergétiques ont diminué. Selon les Apports nutritionnels conseillés pour la population française, publiés par le Centre national d’études et de recommandations sur la nutrition et l’alimentation (CNERNA), on estime qu’un homme doit absorber entre 2 100 et 3 000 Kcal par jour, selon que son activité physique est réduite ou importante, et une femme entre 1 800 et 2 200 Kcal. La croissance peut accroître les besoins de 50 % et l’activité physique augmente les besoins de 200 à 400 Kcal par heure. La richesse énergétique des divers aliments dépend de leur teneur en protides (1 g = 4,1 Kcal), en lipides (1 g = 9,3 Kcal) et en glucides (1 g = 4,1 Kcal) ; les sels minéraux, les oligoéléments, les vitamines et l’eau n’apportent pas de calories ; l’alcool fournit sept calories par gramme (soit de 600 [vin] à 3 000 [cognac] Kcal par litre). Pour un bon équilibre alimentaire, les calories doivent provenir des protides (de 12 à 15 %), des lipides (de 30 à 35 %) et des glucides (de 50 à 55 %). Un excès peut entraîner une obésité ou une maladie cardio-vasculaire.Calorie : « Calorie » est le nom donné couramment à la grande calorie (Cal) ou kilo-calorie (Kcal), la « vraie » calorie (cal) des physiciens étant mille fois plus petite. Une calorie représente la quantité de chaleur nécessaire pour faire passer 1 litre d’eau de 15 à 16 °C (sous pression atmosphérique normale). C’est aussi l’unité utilisée en nutrition pour mesurer l’apport énergétique des aliments et les besoins de l’organisme. L’unité internationale adoptée pour exprimer cet apport est le kilojoule (kJ) 1 kJ = 0,24 Kcal ; 1 Kcal = 4,18 kJ. Les besoins énergétiques sont déterminés par l’âge, le sexe, la taille, le poids, le climat, l’activité individuelle. Depuis quelques années, du fait notamment de la sédentarisation, les dépenses énergétiques ont diminué. Selon les Apports nutritionnels conseillés pour la population française, publiés par le Centre national d’études et de recommandations sur la nutrition et l’alimentation CNERNA), on estime qu’un homme doit absorber entre 2 100 et 3 000 Kcal par jour, selon que son activité physique est réduite ou importante, et une femme entre 1 800 et 2 200 Kcal. La croissance peut accroître les besoins de 50 % et l’activité physique augmente les besoins de 200 à 400 Kcal par heure. La richesse énergétique des divers aliments dépend de leur teneur en protides (1 g = 4,1 Kcal), en lipides (1 g = 9,3 Kcal) et en glucides (1 g = 4,1 Kcal) ; les sels minéraux, les oligoéléments, les vitamines et l’eau n’apportent pas de calories ; l’alcool fournit sept calories par gramme (soit de 600 [vin] à 3 000 [cognac] Kcal par litre). Pour un bon équilibre alimentaire, les calories doivent provenir des protides (de 12 à 15 %), des lipides (de 30 à 35 %) et des glucides (de 50 à 55 %). Un excès peut entraîner une obésité ou une maladie cardio-vasculaire.