Carnauba

Carnauba : n.f.   La carnauba est une cire obtenue des feuilles d’un grand arbre, le Copernicai prunifera, originaire du Nord du Brésil. La cire protège la plante de son milieu et évite une évaporation excessive. Elle se trouve généralement sous la forme de copeaux (ou paillettes) jaunes-bruns, cassants, très odorants. Cette cire est obtenue par le battage des feuilles de copernicia prunifera, suivi d’un raffinage et parfois d’un blanchiment. La cire de carnauba contient principalement des esters d’acides gras (80-85%), des alcools gras (10-15%) des acides (3-6%) et des chaînes hydrocarbonées (1-3%). Une particularité de la cire de carnauba est la présence d’un fort taux d’esters de diols (environ 20%), d’acides gras hydroxylés (environ 6%) et d’acide cinnamique (environ 10%), un antioxydant.
La cire de carnauba est un ingrédient très utilisé dans les confiseries (car en sac, tic-tac) où elle apporte une surface brillante. Largement utilisée dans l’enrobage des bonbons (gommes), chocolat, fruits, ainsi que dans l’industrie de la biscuiterie en tant qu’agent démoulant. Elle est également utilisée dans les cosmétiques, en particulier dans les mascaras dans la composition de cirages, de cires automobiles, On la trouve fréquemment associée à la cire d’abeille, indépendamment de l’application Les caractéristiques techniques de la cire Carnauba : elle a un point de fusion : 78-85 °C, l’un des plus hauts parmi les cires d’origines naturelles. dureté très élevée, l’une des plus hautes parmi les cires d’origines naturelles. Cassante, quasiment insoluble dans l’eau.
La cire de Carnauba a un statut d’additif alimentaire (E903, GRAS).