Diététiques (produits)

Diététiques (produits) : n.m.pl.  Les produits diététiques sont des préparations alimentaires industrielles, répondant aux besoins spécifiques soit de certaines catégories de consommateurs (enfants en bas âge, femmes enceintes, personnes du troisième âge, sportifs), soit de malades (obèses, diabétiques, sujets atteints d’affections cardio-vasculaires, d’un cancer ou du sida).
Au niveau européen, les produits diététiques et de régime, ou denrées destinées à une alimentation particulière, sont régis par une directive cadre (89/398/CEE modifiée par les directives 96/84/CE et 2001/15/CE) définissant les dispositions générales pour six catégories de produits (préparations pour nourrissons et préparations de suite, denrées alimentaires à base de céréales et aliments destinés aux nourrissons et aux enfants en bas âge, aliments utilisés dans les régimes hypocaloriques destinés à la perte de poids – dont les substituts de repas –, aliments destinés à des fins médicales spéciales, aliments adaptés à une dépense musculaire intense et, éventuellement, aliments destinés à des personnes affectées d’un métabolisme glucidique perturbé) et par la directive 200/13/CE, qui précise les règles générales de leur étiquetage. Il existe, en outre, des directives spécifiques pour les quatre premières catégories et leur étiquetage (notamment 91/321/CEE, 96/5/CE, 96/8/CE et 1999/21 /CE).
La réglementation française a transcrit ces dispositions (décret cadre 827 du 29 août 1991, décret 1068 du 15 novembre 2001, arrêtés du 20 septembre 2000 et du 5 juin 2003), tout en maintenant en vigueur certaines dispositions antérieures non contraires au droit communautaire (arrêtés du 4 août 1986, du 1 juillet 1976, du 20juillet 1977, du 30 mars 1978 et du 21 décembre 1988). Elle fait notamment des aliments destinés aux diabétiques un groupe définitif et précise des critères biologiques et microbiologiques pour les aliments diététiques et de régime de l’enfance.
En Belgique, où la législation suit les directives européennes en matière de produits diététiques, ceux-ci sont en outre soumis à l’arrêté royal du 18 février 1991 relatif aux denrées alimentaires destinées à une alimentation particulière. Au Canada, ils doivent s’inscrire dans les consignes du Règlement sur les aliments et les drogues. En Suisse, c’est l’ordonnance du Département fédéral de l’intérieur sur les aliments spéciaux du 23 novembre 2005 qui fait loi. Les principales catégories de produits diététiques concernent les régimes hyposodés (biscottes sans sel), hypoglucidiques, hypocaloriques (repas à basse teneur en calories), les régimes nécessitant un apport réduit ou à teneur précise en protides, en lipides, en acides gras essentiels ou en triglycérides. On trouve également des produits sans gluten (pâtes et biscottes), des préparations à teneur garantie en certaines vitamines, en acides aminés ou en magnésium, et des produits spécifiques de l’effort ou de la croissance.