Beurre

Beurre : n.m.  Le beurre est un corps gras alimentaire, onctueux, blanc ivoire à jaune d’or, que l’on obtient en battant la crème du lait de vache.
Ça rentre comme dans du beurre, très facilement. (C’est rentré comme dans du beurre).
C’est du (vrai) beurre : c’est très facile, très simple.
Aller de son beurre : aller de son argent.
Mettre du beurre dans les épinards : améliorer sa situation.
Et ta sœur ? Elle bat le beurre ? : de quoi je me mêle !
Être tout en beurre ou avoir des mains de beurre » : être mou.
Faire son beurre de (quelque chose) : faire son profit de, utiliser avec profit (souvent illicite).
Pas plus de (quantité, fonction,…) que de beurre au cul : rien.
Faire du beurre : faire de l’argent, du fric.
Magner (ou manier) du beurre : faire des affaires.
Fondre comme beurre au soleil », disparaître à toute vitesse.
Assiette au beurre : source de profits.
Compter pour du beurre : compter pour rien ; être une quantité négligeable.
Et moi, je compte pour du beurre ? : Ne pas avoir de valeur.
(Les Anglo-saxons emploient le mot  » straw  » – paille – pour cette expression).
Vouloir le beurre et l’argent du beurre » : tout vouloir, sans contrepartie.
Inventer le fil à couper le beurre : faire une proposition ridicule, à laquelle tout le monde avait déjà pensé.
Ne pas avoir inventé le fil à couper le beurre » : être d’une intelligence réduite, un peu benêt, ne pas être très malin.
Jouer pour du beurre : jouer pour rien, sans être engagé.
Beurre d’oreilles : sécrétion des oreilles.
Promettre plus de beurre que du pain : faire des promesses exagérées.
Être comme pain et beurre » : personnes inséparables, se dit de personnes ou de choses indissociables, qui viennent logiquement par deux.
Battre le beurre : spéculer, jouer à la hausse et à la baisse.
Il n’y a pas plus de (telle chose, telle personne) que de beurre en broche, en branche, en bouteille, aux fesses, au cul : il n’y a rien du tout, personne.
On ne peut pas avoir (réclamer) le beurre et l’argent du beurre : on ne peut jouir d’un bien et du fruit de sa vente, il faut choisir.
Œil au beurre noir, marqué de noir du fait d’une contusion (coquard, œil poché).
Ne pas avoir inventé le fil à couper le beurre : ne pas être intelligent.
Quart-de-beurre : lingot d’or.
Petit-beurre : autrefois paquets de billets pliés en huit et serrés par un élastique.
Batteur de beurre : agent de change.
Figurant au beurre : Figurant de théâtre qui est rétribué (contraire : figurant à l’huile).
Vivre dans le beurre et les fines herbes : mener la vie facile de « maquereau ».
Aller de son beurre : jouir copieusement, lorsqu’on est sous l’homme, sans craindre d’avoir un  enfant.
Avoir du beurre sur la tête : aoir commis quelques méfaits plus ou moins graves, — dans l’argot des voleurs.