Canard

Canard : n.m. Un canard est un oiseau palmipède large, aux ailes longues et pointues.
Faire un canard : tremper un morceau de sucre dans le café ou dans une boisson alcoolisée (eau-de-vie ou liqueur)..
Marcher comme un canard (se dandiner).
Marcher en canard, les pointes des pieds en dehors.
Mouillé, trempé comme un canard : très mouillé. Glisser comme l’eau sur les plumes d’un canard.
Ça ne casse pas trois pattes à un canard : se dit de quelque chose de moyen ou passable.
Un froid de canard : un grand froid. Il fait un froid de canard.
Un canard : Une fausse nouvelle répandue par de mauvais journaux.
Journal : nom familier par lequel on désigne les journaux quotidiens, et quelquefois les autres publications périodiques.
Autrefois, méchant petit journal, imprimé sans valeur.
Fausse nouvelle, nouvelle mensongère ; récit mensonger inséré dans un journal.
Buveur d’eau, client de restaurant qui ne boit que de l’eau.
Canard boiteux : personne mal adaptée au milieu dans lequel elle se trouve ; entreprise commerciale ou industrielle en difficulté.
Homme romantique et sentimental, amoureux : Il passe tout son temps avec sa nana, celui-là. C’est un vrai canard !
Faire un canard : en musique, jouer une fausse note, dissoner.
Être le vilain petit canard : en référence au romancier et conteur danois Hans Christian Andersen (1805-1872), se démarquer négativement, personne gênante dans un groupe.
Faire le canard : se dit d’un individu servile ou adoptant, d’une manière générale ou lors d’une situation particulière, une attitude effacée voire totalement soumise.
Faire le canard » peut ainsi s’employer de la même manière que « faire profil bas » ou « ne pas faire de vague ».
Par extension, se dit d’une personne d’une attention outrancière à l’égard de la gent féminine.