Miel

Miel : n.m.  Le miel est une substance sirupeuse et sucrée, de couleur ambrée, que les abeilles élaborent dans leur jabot avec le nectar des fleurs ou d’autres matières végétales.
Être tout miel ; tout sucre tout miel : se faire très doux.
Doucereux, mielleux ; melliflu.
Faire son miel de quelque chose, s’en servir avec profit. Il fait son miel des difficultés de son rival.
C’est un miel : c’est bon, c’est amusant, très agréable.
Un peu de fiel gâte beaucoup de miel : un léger chagrin empoisonne les joies les plus vives.
Nul miel sans fiel : point de plaisir dans déplaisir.
Boire du miel : apprécier certaines paroles.
Barbouiller de miel : gagner la confiance de quelqu’un.
Barre de miel : bon, bien
Cage à miel : oreille.
Miel, euphémisme pour merde.
Miel : cyprine.
C’est un miel : c’est bon, c’est amusant, très agréable ; et par ironie, c’est laid, ennuyeux, désagréable.
Lune de miel : le voyage de noces est appelé  » lune de miel « . Cela vient d’une coutume qui veut que le marié applique du miel sur les lèvres de la mariée et qu’il vienne ensuite le lécher (le miel est un produit très sain aux propriétés anti-bactériennes), mais il sert aussi à ce que la mariée soit suffisamment lubrifié, pour une première fois.

Citation de Louis-Ferdinand Destouches, dit Céline dans « Mea Culpa » : Leur agonie ? C’est du miel ! Une friandise ! J’en veux ! Je m’en proclame tout régalé !