Vin

Vin : n.m.  Le vin est une boisson alcoolisée provenant de la fermentation du raisin.
Avoir le vin gai : être ivre mais gai.
Avoir le vin triste : être ivre mais triste ; dépressif.
Avoir le vin mauvais (ou noir) : être ivre et violent.
Avoir une pointe de vin : être ivre.
Avoir de la tournure : pour un vin avoir de l’élégance.
C’est le petit Jésus qui vous descend dans le gosier en culotte de velours ; c’est le Bon Dieu en culotte de soie : se dit d’un vin doux et agréable.
Vin de l’étrier : le dernier verre avant de se séparer.
Être entre deux vins : etre un peu ivre, légèrement.
Être en vin de porc : être malade dans l’ivresse.
Vin chrétien : vin coupé de beaucoup trop d’eau.
Vin d’une oreille : bon vin.
Vin de deux oreilles : mauvais vin.
« Le vin est tiré, il faut le boire » : ce n’était peut-être pas la meilleure solution, mais maintenant que l’on a commencé, il faut aller au bout.
Offrir, payer, pratiquer un pot de vin : verser une somme d’argent illégalement. (À l’origine, un pot de vin n’était qu’une commission versée en plus du prix convenu).
Être en vin de pie : avoir le vin bavard, avoir l’ivresse bavarde.
Vin d’âne : être abruti par l’ivresse.
Être en vin de chien : être ivre.
Faire la queue ou la roue de paon : se dit d’un vin goûteux, qui déploie éventails de saveurs.
Coup de coude : coup de vin (fait de servir du vin).
Porter bien le vin : bire beaucoup sans qu’il y paraisse.
Mettre de l’eau dans son vin : diminuer ses exigences ; être indulgent, tolérant, pas trop exigeant sur les principes, faire un compromis.
Marier la cave et le puits : mettre de l’eau dans son vin.
Ne pas aimer le vin bu : aimer boire.
Ne pas cracher sur le vin : aimer le vin.
Ça arrache : vin ou alcool qui est fort.
Vin à la française : vin sucré froid ou chaud servi dans un saladier.
Vin de trois : vin qu’il faut boire à trois : le buveur et deux acolytes pour le tenir.
Vin qui a du corsage / vin qui a du gilet / vin qui a de la cuisse / vin qui a de la fesse / vin qui a une belle chute de rein / vin qui a du nombril : expressions s’employant pour qualifier un vin plaisant.
Vin qui fait danser les demoiselles : bon vin sans prétention.
Vin à faire danser les chèvres : vin acide.
Vin qui a son chapeau sur l’oreille : vin qui commence à se piquer.
Vin qui a son bonnet qui dégringole : vin qui commence à se piquer.
Vin à laver les pieds des chevaux : mauvais vin.
Vin de Nazareth : vin qui passe par le nez quand on avale de travers.
Carte de vin : terme utilisé autrefois au bagne : mesure d’un setier et demi de vin que le bourreau recevait pour chaque bastonnade, bonus de vin.
Voir Vin (synonymes argotiques).

Le vin est semblable à l’homme ; on ne saura jamais jusqu’à quel point on peut l’estimer et le mépriser, l’aimer et le haïr, ni combien d’actions sublimes ou de forfaits monstrueux il est capable.
Charles Baudelaire, poète français (1821-1867)

Il faut toujours être ivre. Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du temps qui brise vos épaules, il faut s’enivrer sans trêve. De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous !
Charles Baudelaire, poète français (1821-1867)

Prenons des femmes et du vin, gloussons et rigolons. Les sermons et l’eau plate, c’est pour demain.
Lord Byron, poète britannique (1888-1924)

Le vin est la partie intellectuelle d’un repas, les viandes et les légumes n’en sont que la partie matérielle.
Alexandre Dumas, écrivain français (1802-1870)

Il est bon de traiter l’amitié comme les vins et de se méfier des mélanges.
Sidonie-Gabrielle Colette, écrivain français (1873-1854)

Dieu n’a pas voulu que le noble vin se perde ; C’est pourquoi il ne nous donne pas que la vigne, mais également la noble soif.
Citation anonyme

Mettre de l’eau dans son vin, c’est faire de la fausse monnaie.
Michel Bouvier, pharmacologue canadien

Le vin donne du courage aux timides, du verbe aux taciturnes et de l’esprit à tous.
Michel Bouvier, pharmacologue canadien

Pour que le vin fasse du bien aux femmes, il faut que ce soit les hommes qui le boivent.
Catherine Bugnard, écrivain français

Celui qui sait déguster ne boit plus jamais de vin, mais il goûte ses suaves secrets.
Salvador Dali, peintre espagnol (1904-1989)

Mieux vaut boire trop de bon vin qu’un petit peu de mauvais.
Georges Courteline, écrivain français (1858-1929)

Une journée sans vins est une journée sans soleil.
Dicton provençal

Je n’ai jamais bu de vin à outrance, d’ailleurs, je ne sais même pas où c’est.
Pierre Desproges, humoriste français (1939-1988)

J’aime le vin d’ici mais pas l’eau de là.
Pierre Dac, humoriste français (1893-1975)

Si la vérité est dans le vin, qu’elle y reste.
Pierre Dac, humoriste français (1893-1975)