Poiré

Poiré : Le poiré est une boisson alcoolisée effervescente, similaire au cidre, de couleur jaune pâle à jaune doré, obtenue par fermentation du jus de poire issu de variétés spécifiques de « poires à poiré ».
Production : La production en France est extrêmement limitée en raison de la rareté des « poiriers à cidre » adéquats, à l’exception du Bas-Domfrontais (*) dont le climat et le sol conviennent bien.
(*) Le Domfrontais est un pays de Normandie, appartenant au Bocage normand et situé dans le sud-ouest du département de l’Orne.

Les pays et les régions producteurs de poiré :
En France :
Domfrontais (Domfront AOP)
Orne
le sud de la Manche
le nord de la Mayenne
le nord de l’Ille-et-Vilaine
le nord du Loir-et-Cher (Le Perche)
il se produit du poiré de manière traditionnelle et ancestrale en Picardie, en particulier en Pays de Bray picard, au nord-ouest du Beauvaisis, dont le  géologue, botaniste, archéologue et ethnologue français Louis Graves (1791-1857), au XIXe siècle, écrit que « sa grande ressemblance avec le vin de Champagne en facilite le débit ».

Au Québec :
Montérégie
Estrie
Île d’Orléans
Charlevoix
En Grande-Bretagne (perry) :
Sussex
Kent
Worcestershire (AOP)
Gloucestershire (AOP)
Herefordshire (AOP)
Pays de Galles
En Californie :
Napa Valley
En Allemagne (Birnenmost) :
Wurtemberg
En Autriche :
Mostviertel
En Suède (päroncider)
En Espagne (perada)

Variétés : La principale variété de poire utilisée pour la confection du poiré en France est le « Plant de Blanc ». Au nord-ouest du Beauvaisis, on presse la poire de fusée, appelée aussi « fisée » en Normandie.
Alcoométrie : Le titre alcoométrique volumique acquis du poiré est supérieur à 3 %.
Appellation d’origine contrôlée : Le poiré de Domfront bénéficie d’une appellation d’origine contrôlée depuis 2002 et reconnu en appellation d’origine protégée depuis 2006. Le cahier des charges de cette appellation impose la réalisation de l’ensemble des étapes d’élaboration dans l’aire géographique constituée d’une quarantaine de communes, depuis l’origine des fruits issus de vergers identifiés, constitués uniquement de poires à poiré comme la Plant de Blanc, l’Antricotin, la Fausset…, jusqu’à la prise de mousse en bouteille. Cette dernière s’effectue naturellement, sans pasteurisation, ni ajout de gaz exogène, ni de sucres. Le poiré Domfront est un pur jus de poire à poiré comprenant minimum 40 % de jus de la variété Plant de Blanc, reconnue pour donner un jus clair et aromatique. Comme toute appellation d’origine, des contrôles sont effectuées à toutes les étapes d’élaboration et notamment une dégustation par un jury d’experts formés. L’organisme certificateur de l’appellation d’origine Domfront est Certipaq.
Eau-de-vie : L’eau-de-vie de poiré est produite à partir de jus de « poires à poiré » fermenté puis distillé. Avec du moût de poire à poiré et de l’eau de vie de poiré, se fabrique un mistelle analogue au pommeau pour les pommes, comme le poirineau (marque déposée).
Parmi les calvados, le « Calvados Domfrontais » (AOC depuis 1997) est obtenu à partir de pommes mais aussi 30 % de poires à poiré minimum.
L’eau-de-vie de poiré de Normandie bénéficie d’une indication géographique depuis 2014.
Poiré de glace : Comme pour le cidre, il existe un poiré de glace qui est produit au Québec à partir de jus de poires concentré par l’action du froid naturel durant les rigoureux hivers québécois.
Tourisme : La Route du poiré, route touristique balisée longue de 83 kilomètres, permet de parcourir la région comprise entre la rivière Mayenne et Barenton (Manche).
À Barenton se situe le musée du poiré, dans les bâtiments d’un corps de ferme du bocage normand. Son verger conservatoire présente 46 espèces de poiriers à poiré.
Mantilly (Orne) organise le dernier week-end de juillet la fête du poiré, ainsi qu’une course pédestre en avril : la « course des poiriers en fleurs ».

Achetez ici et au meilleur prix du marché votre délicieux poiré :