Lard

Lard : Le lard (mot venant du latin lardum, orig. lāridum), parfois aussi appelé lard hypodermique ou bardière, voire bacon en anglais, est une graisse épaisse située dans le tissus sous-cutané d’un animal, et plus particulièrement du porc.
Le lard se trouve à hauteur du dos et du ventre du porc. Le lard du dos est essentiellement fait de graisse ; celui du ventre (poitrine de porc) contient davantage de viande.
Le lard gras, qui se trouve entre la chair et la couenne ne contient aucune partie de chair musculaire. Il sert essentiellement à préparer le saindoux.
Le lard maigre, ou ventrèche, provient de la poitrine. Il est mêlé de couches de chair.
Frais, salé ou fumé, le lard maigre fournit les lardons qui entrent dans la préparation de ragoûts et de fricassées et peuvent être ajoutés aux légumes, aux salades et aux omelettes.
Les formes particulières du lard :
– La barde, fine tranche de la partie grasse du lard de porc, utilisée pour entourer une pièce de viande.
– Le bacon, lard fumé dans les pays anglo-saxons, mais adopté un peu partout.
– La poitrine, devant des côtes avec la graisse et la viande.
– Les lardons, un morceau de lard coupé en petits dés.
– Le saindoux, obtenu en faisant fondre du lard, puis en le laissant se solidifier de nouveau.

Voir : Bacon, Barde,  Barder, Délarder, Farcement, Lard d’Arnad, Lard de Colonnata, Larder, Lardon, Pancetta, Panne, Poitrine, Saindoux, Ventrèche, Xingar.
Voir aussi sous Argot de bouche : Lard, Lardu et Lardeuse.

Quelques préparations culinaires à base de lard :

Quelques préparations culinaires traditionnelles avec du lard :

« On n’avait ni beurre ni lard, aussi Jane cuisait-elle les crêpes sans rien. Et c’était pas de la pâte à crêpe. Seulement de la farine avec de la flotte. Ça sortait croustillant. Vraiment croquant ». (Charles Bukowski inFactotum).