Girolle

Girolle : La Girolle est un champignon de la classe des basidiomycètes, appelé aussi « chanterelle », en forme d’entonnoir, cueilli de juin à octobre dans les bois de feuillus et de conifères. La face inférieure de son chapeau est généralement démunie de lamelles, lisse ou portant des plis plus ou moins charnus. La girolle la plus connue et la plus savoureuse est la crête de coq, espèce charnue, à pied court, épais, entièrement jaune d’œuf. Deux autres espèces se partagent une excellente réputation gastronomique : la chanterelle en tube et la chanterelle jaune, toutes deux grêles, élancées, peu charnues mais très parfumées, et poussant en troupe dans les forêts de pins.
Sautées, les girolles garnissent des omelettes, des œufs brouillés, ou accompagnent du poisson, du lapin ou du veau. On peut aussi les manger crues, préalablement marinées dans une vinaigrette aux fines herbes. Il convient de les nettoyer avec précaution : simplement brossées dessus et dessous pour les plus petites, généralement assez propres ; passées rapidement sous le robinet, puis égouttées sur du papier absorbant pour les autres.

Girolle

Girolle : n.f.   La girolle est un petit instrument de table (ou de cuisine) à manivelle verticale inventé en Suisse et servant à raboter en tournant le fromage tête-de-moine (Voir ce fromage). La girolle permet de réaliser facilement des copeaux de fromage, fins et réguliers, en forme d’œillets appelés eux aussi girolles que l’on sert en Suisse à l’apéritif, en amuse-bouche avec la viande séchée des Grisons.