Biodynamie

Biodynamie : n. f. Méthode de culture « bio » qui proscrit tout traitements chimiques, l’emploi de désherbants pesticides et engrais de synthèse et affirme qu’il existe des corrélations entre le mouvement des astres et le développement des végétaux. Cette méthode fondée sur les quatre éléments de l’univers (terre, air, eau et chaleur) a été inventée et promue par Rudolf Steiner, un philosophe, médecin et agronome allemand du début du XXe siècle. En biodynamie, le vigneron utilise deux outils : le calendrier biodynamique suivant les phases de la lune et la position des planètes et des préparations à base de matières minérales, végétales et animales.

La biodynamie considère l’agriculture comme une partie d’un système dans lequel tous les éléments sont interdépendants les uns des autres. Les rythmes, saisons, jours et nuits, marées, cycles de fécondité, croissance des plantes, témoignent de l’influence du soleil, de la lune et de tous les mouvements des planètes sur la vie.

Il faut en priorité redonner de la vitalité au sol et à la plante à l’aide de préparations biodynamiques pour lui permettre de s’exprimer pleinement tout en tenant de compte des rythmes cosmiques. La vigne a en effet depuis plus de cinquante ans été pervertie par les apports d’engrais chimiques, de pesticides, d’insecticides. Elle en aurait perdu ses facultés de défense et de réaction face aux éléments extérieurs.

Tout comme l’agriculture biologique, l’agriculture biodynamique s’oppose à l’utilisation d’engrais chimiques, de pesticides, d’insecticides, de tels produits qui dénaturent les sols et inhibent le développement de micro-organismes décomposeurs. Mais sur ce domaine, l’agriculture biodynamique va encore plus loin en laissant de côté tout produit phytosanitaire, même à base de sels minéraux ou d’extraits de plantes, à l’exception du soufre et du cuivre. Sa solution est d’utiliser plutôt des tisanes de plantes, des cristaux de roche, des composts animaux ou végétaux décomposés et fermentés et parfois même des préparations très étonnantes. Ici, les préparations utilisées sont élaborées selon un processus préalable bien précis que l’on appelle dynamisation. Il s’agit de dilutions homéopathiques à base de produits naturels, tels que les cristaux de quartz, l’ortie, le pissenlit ou la bouse. Il faut les brasser dans de l’eau tiède selon un mouvement en spirale que l’on inverse soudainement à plusieurs reprises. En une heure de brassage, la préparation est dynamisée. Elle est ensuite appliquée lors des jours favorables définis par le calendrier des semis mettant en parallèle la position des planètes et les différentes phases de développement de la plante.

Les jours favorables

Les jours favorables sont regroupés en quatre catégories :

  • les jours feuilles,
  • les jours fruits,
  • les jours fleurs,
  • les jours racines.

Ainsi, les applications de préparats effectués en jours fruits favorisent le développement du fruit, en jours feuilles la partie aérienne de la plante, en jours racines l’activité racinaire, et en jours fleurs, la fleur.

Les deux labels qui garantissent les préceptes de la biodynamie

1/Demeter

Avec un cahier des charges privé international qui définit les règles de production de la bio-dynamie, Demeter est la marque qui permet de reconnaître les produits issus de l’agriculture biodynamique. Dans la mythologie grecque, Déméter est la déesse des moissons. Le label Demeter qui a été déposé en 1932 ajoute aux critères de l’Agriculture Biologique (label AB) ceux de l’agriculture biodynamique qui intègre entre autre le respect des cycles cosmiques. Le label Demeter est international. Les producteurs sont contrôlés par un organisme de certification indépendant (comme Ecocert en France).

2/Biodyvin (Syndicat International des Vignerons en Culture Bio-Dynamique)

Créé en 1995, avec un cahier des charges privé international qui définit les règles de la biodynamie pour la viticulture et l’œnologie, Biodyvin regroupe 37 vignerons dans toute la France et dans d’autres pays d’Europe. Les principes fondamentaux que toute exploitation viticole doit obligatoirement respecter pour revendiquer le statut d’exploitation en biodynamie sont contrôlés par un organisme indépendant (comme Ecocert en France).