Noël

Noël : « Noël » est une fête familiale par excellence, qui associe la célébration religieuse de la naissance de Jésus-Christ et les réjouissances païennes du renouveau, du Nouvel An, qui est aussi une fête religieuse puisqu’il marque le comptage des années depuis le début de l’ère chrétienne.
Le trait commun de ces festivités est le cadeau, l’offrande d’une friandise, surtout quand celle-ci est faite par l’intermédiaire d’une des grandes figures des mythes populaires (saint Martin en Belgique, en Allemagne, aux Pays-Bas ; saint Nicolas dans le nord et l’est de la France ; partout ailleurs, le Père Noël).
La fête des gâteaux à Noël est un usage très ancien, établi dans de nombreuses régions, qui voulait que parrains et marraines offrent à leurs filleuls un gâteau anthropomorphe (qui a la forme, l’apparence d’un homme) : pantin, enfant emmailloté ou simple fuseau.
En Ardèche, ce gâteau est le « père Janvier » ; dans le Nord, c’est le « cougnou » (le kerstbroden flamand), en pâte briochée garnie de raisins et poudrée de sucre ; dans le Berry, c’est le « naulet ». La tournée des maisons du village par les enfants dans la nuit de Noël est une coutume très ancienne. Vœux de prospérité et chansons rituelles se traduisaient en contrepartie par diverses offrandes, essentiellement alimentaires. En Bourgogne, la « corniotte », gaufre de mais roulée en cornet, donnait même son nom à la quête. En Touraine, les enfants recevaient le « guillauneu », galette allongée et fendue aux deux bouts, spécialement préparée pour la circonstance.